La crémation c’est has been, faites vous liquéfier !

Le développement durable est vraiment à la mode. On n’arrête pas de nous répéter qu’il faut faire des gestes pour la planète, qu’il faut « rouler plus vert » , « manger plus vert » , en général « vivre plus vert » . Et voilà l’étape ultime: « mourir plus vert » . Car si nous connaissions l’enterrement, l’embaumement et la crémation, maintenant il existe une toute nouvelle méthode pour « redevenir poussière » : la liquéfaction !

Inventée par l’entreprise anglaise Resomation Ltd basée à Glasgow, la méthode (aussi appelée « resomation » ) consiste à dissoudre le corps humain à l’aide d’eau alcaline chauffée (eau + hydroxide de potassium, à 10 atmospheres et 180°C) dans une cuve spéciale, en trois heures… simple, efficace. Et tout élément non solvable (dents, métaux, prothèses) pourra être soit recyclé, soit rendu à la famille pour trôner fièrement à côté de la « bouteille » commémorative. Oui, il n’y a un je ne sais quoi de glauque dans tout cela, mais étant des scientifiques, n’oublions pas que la mort est avant tout un processus biologique pas répugnant du tout (par contre ce qu’il se passe après…bref). Cette joyeuse invention, nommée Resomator (ca rajoute un côté effrayant non?), vient d’être installée dans un premier funérarium à St. Petersburg (Floride, USA), et sera bientôt implantée dans d’autres endroits au Canada, Etats-Unis et Europe.

Le Resomator et le fondateur de la compagnie qui le fabrique, Sandy Sullivan.

Et pourquoi préférer cette méthode ? Il s’avère qu’elle est beaucoup plus écologique que la crémation, qui est responsable du relâchement dans l’atmosphère d’oxides d‘azote, de monoxide de carbone, de dioxide de soufre, de mercure, de fluorure d’hydrogène, de chlorure d’hydrogène, et autres particules néfastes. La liquéfaction quand à elle relâche 30% de gaz à effet de serre en moins, et utilise 83% d’énergie en moins que la crémation ! Ce qui a d’ailleurs permis à Resomation Ltd de recevoir un prix aux Observer Ethical Awards 2010.

Petit bémol, pour les personnes ne souhaitant pas garder les restes du défunt, ceux-ci seront déversés dans les eaux municipales. Ce qui veut dire que les proches habitants d’un funérarium pourraient boire des morts … beuuuuh ! Mais pour éviter les procès, Sandy Sullivan – fondateur de Resomation Ltd – s’est empressé de répondre à ces critiques en disant que ce liquide résultant est stérilisé, que les tests ont montré une absence totale de résidus d’ADN, et qu’il respecte les normes environnementales. Je sais pas pour vous, mais moi ca me fait furieusement penser à un épisode de Futurama.

 

Et pour ceux qui trouvent la liquéfaction encore trop has been, Susanne Wiigh-Mäsak, biologiste suédoise, a proposé une méthode nommée la Promession. Pour reprendre totalement l’idée « redevenir poussière » , ce procédé consiste à plonger le corps dans de l’azote liquide (qui je vous le rappelle donne ce genre de choses) et le bombarder d’ondes sonores pour le réduire en poussière. Cette poussière est ensuite enfermée dans une cuve sous pression pour faire s’évaporer l’eau du corps (i.e.70% de notre masse corporelle), puis est stérilisée. Ainsi, le corps redevient purement et simplement un matériau biologique, qui repartira dans le cycle naturel.

La promession, Terminator style !!!

Donc, vous préférez finir dans une urne, dans une bouteille de soda ou en glaçons ?

 

Source: BBC News

Comments
One Response to “La crémation c’est has been, faites vous liquéfier !”
  1. Chlöe Girard dit :

    Mourir plus vert. J’ai ri.

Contact

Une question ou suggestion? Par ici.
Vous êtes annonceur ou chargé de relations presse? Contactez-nous sur cette adresse mail.

Ils nous font confiance