La Terre et ses deux Lunes

*Afin d’apporter une immersion totale, cet article sera écrit par notre invité Roger Reeves, astrophysicien et frère jumeau maléfique de Hubert Reeves*

 

AHAHAHAHAHAHAH !!! (oui, les frères jumeaux maléfiques font toujours cela au début de leur longs monologues)

La Lune ! Ou devrais-je dire SélénéArtémisDianeTsukuyomiNanna ou encore Tilion (et j’en passe !). Berceau de nombreux mythes (ex. le loup-garou), elle prend aussi une part primordiale dans les cycles naturels (marées et courants aériens, développement des végétaux, mouvements de magma, etc.).

 

La pleine Lune influence notre Terre (cycles naturels, évolution des espèces), parfois de façons étonnantes. Ce qui lui a valu ses attributs mythologiques.

Satellite naturel de notre chère planète bleue apparu il y a environ 4,525 milliards d’années, soit 42 millions d’années après la formation du système solaire. Plusieurs hypothèses sur l’origine de sa formation sont disputées dans notre cercle d’astrophysiciens: la capture d’un astéroïde dans le champ de gravité de la Terre; le détachement d’une partie de la jeune Terre par sa rotation trop rapide; le regroupement de la matière originelle du système solaire qui était en rotation autour de la Terre; une collision entre la jeune Terre et Théia (un corps celeste de la taille de Mars) qui aurait éjecté de la matière autour de la Terre et cette dernière ce serait regroupée (hypothèse de l’impact géant). Cette dernière hypothèse semble cependant être la plus probable, des analyses du sol lunaire ayant révélé une composition quasi-identique à la Terre.

Tout le monde y va de son grain de sel pour essayer d’imposer LA théorie qui expliquera la « naissance » du 5ème plus grand satellite de notre système solaire (diam. 3474 km). Et voilà que Erik Asphaug, (University of California) et Martin Jutzi (University of Berne) viennent compliquer le schéma. Ceux-ci ont publié un article dans lequel ils émettent l’hypothèse de l’existence d’un second satellite terrestre !

Ceux-ci partent de l’idée que l’hypothèse de l’impact géant (expliquée ci-dessus) est vraie, et qu’en fait la collision de Théia et de la Terre aurait donné naissance à deux astres: la Lune et un autre 30 fois plus petit. Cette dernière aurait gravité autour de la Terre pendant quelques dizaines de millions d’années et serait ensuite entré en collision avec la Lune. Le petit satellite se serait détruit avec la force de l’impact, et les roches la composant auraient recouvert la moitié de la Lune.

 

Illustration artistique de l'instant de l'impact entre les deux corps lunaires.

Cette théorie tire toute sa force de plusieurs points:

- Aucun cratère ne serait visible sur la Lune puisque les roches du petit astre auraient recouvert la zone.

- Cela expliquerait la forme étrange de la Lune: elle n’est pas sphérique et possède une zone aplatie vers sa face cachée. Ce qui a longtemps alimenté l’imagination des adeptes de la science fiction (un exemple).

- Ceci expliquerait aussi la différence de paysages lunaires entre la face visible (plaines et cratères volcaniques poussiéreux, les mers lunaires) et la face cachée (terrain vallonné avec une croûte rocheuse dure).

- La Terre est la seule planète du système solaire à n’avoir qu’un satellite. Mercure et Venus n’en ont aucun. Mars en a deux (Phobos et Deimos), et le reste des planètes en ont d’avantages.

 

Par chance, nous serons bientôt fixés sur la véracité de cette théorie puisque la NASA est sur le point d’envoyer deux satellites autour de la Lune pour la cartographier et analyser sa composition.

 

 

Source: Nature News

Leave A Comment

Contact

Une question ou suggestion? Par ici.
Vous êtes annonceur ou chargé de relations presse? Contactez-nous sur cette adresse mail.

Ils nous font confiance